Monument majeur de la culture balnéaire romaine

Vestiges des bains romains de Badenweiler

Vestiges des bains romains de Badenweiler, vue extérieure; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende
Monument majeur de la culture balnéaire romaine

Vestiges des bains romains de Badenweiler

Les vestiges des bains romains de Badenweiler (Römische Badruine Badenweiler) comptent parmi les sites les plus remarquables du Bade-Wurtemberg et sont considérés comme les thermes les mieux conservés au nord des Alpes.

Vestiges des bains romains de Badenweiler; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Des passerelles enjambent les vestiges des bains romains qui sont les mieux conservés au nord des Alpes.

Lors de l’intégration de l’actuelle région du Sud-Ouest de l’Allemagne au sein de leur empire, les Romains ont aussi apporté un art du bain très évolué. De nombreuses sources thermales déjà utilisées au temps des Celtes sont ainsi devenues des établissements thermaux et balnéaires. Les thermes de Badenweiler sont le fruit de plusieurs phases de construction. Durant la seconde moitié du Ier siècle après J.-C., un petit bâtiment avec deux bassins de baignade a été érigé. Plus tard sont venus s’y ajouter, entre autres, des entrées et des vestiaires, des étuves avec des bassins d’eau froide et des terrasses clôturées de pierres.

Vestiges des bains romains de Badenweiler; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Referat für Denkmalpflege Freiburg

Depuis 1998, on peut de nouveau parcourir le canal de drainage qui servait à rejeter les eaux stagnantes et de ruissellement.

Culture balnéaire avec chauffage au sol antique

Les vestiges des bains romains sont construits selon un plan symétrique. Les bassins pour l’eau froide et l’eau chaude possèdent encore aujourd’hui leurs surfaces crépies d’origine. De même, de grandes parties des salles de repos et des étuves, qui étaient pavées de dalles en sable calcaire, ont été conservées. Tout aussi fascinants, les vestiges de « l’hypocauste », une forme antique de chauffage à air chaud, que l’on peut considérer comme l’ancêtre du chauffage au sol moderne.

Vestiges des bains romains de Badenweiler; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Une exposition informative et claire accompagne la visite à travers les vestiges des thermes et leur héritage culturel.

Redécouverte et restauration

Avec la fin de l’empire romain, l’importante culture des bains a elle aussi progressivement disparu. Les bains romains de Badenweiler étaient tombés dans l’oubli depuis longtemps jusqu’à ce qu’ils soient redécouverts et remis à jour sous le règne du comte Carl Friedrich von Baden en 1784. À la fin du XIXe siècle, de nouveaux thermes ont été construits à proximité des vestiges : les bains néoclassiques en marbre, dans le style de Pompéi, qui ont été étendus à plusieurs reprises au cours des décennies suivantes.

Vestiges des bains romains de Badenweiler, bassins ; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende

Bassins

Déjà utilisées par les Romains, les sources thermales qui peuvent atteindre 26,4 °C ont servi à asseoir la réputation de Badenweiler en tant que lieu de cure. Depuis 2001, un toit de verre spectaculaire et plusieurs fois primé protège les vestiges des thermes. Il est l’oeuvre du bureau d’ingénieurs Schlaich, Bergermann und Partner, à Stuttgart. Au sein des vestiges des bains romains, l’exposition permanente présente une image impressionnante de la grande culture balnéaire des Romains et elle aide à mieux comprendre le site.